Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 09:51

Tout à commencé par un "rendez-vous du lundi" et c'était un dimanche !

Nous étions en famille à l'apéritif et en ce début des années 2000, l'émission de Pascal Sevran tirait ses dernières cartouches télévisuelles. Nous aimions écouter les refrains anciens et voir évoluer les danseurs. Ce dimanche-là, l'émission était aux couleurs Jazzys et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir présenter un certain Marcel Zanini et son groupe avec "Le rendez-vous du Lundi", titre du morceau (je reconnus au passage Patrick Bacqueville leader du groupe "Les gigolos" devenu "Pink Turtle"). Directement sous le charme et totalement emporté par le swing décoiffant distillé, je restai bouche bée durant quatre minutes, je découvrai, l'espace d'un morceau, qui était réellement Marcel Zanini, moi qui étais resté coincé sur le tube comico-variéteux (très bon malgré tout) "tu veux ou tu veux pas" et avais entendu quelques fois " un scotch, un bourbon, une bière".

Amoureux du Jazz depuis déjà longtemps, souffleur dans un ténor de temps à autres, je comprennais d'un coup que j'avais loupé quelque chose. Merci la télé décervelage !

Le lendemain, je fonçai chez un marchand de disque célèbre et j'achetai le seul CD disponible de Marcel Zanini "Peu de choses". Je crois l'avoir écouté 3 fois d'affilés. Je fus pris par l'émotion sur certains morceaux et notamment par "Balladez-moi" qui est devenu mon morceau fétiche. Et alors que je parcourai les pages du petit livret inclus dans le CD, afin de connaître le nom des musiciens, j'eus une deuxième surprise. Alain Zanini qui tenait la guitare rythmique et fils de Marcel, me fut révélé par son pseudo et la petite interview à laquelle ils s'adonnèrent tous les deux.

Marc Édouard Nabe ...Ce patronyme sonna à mes oreilles tel une Gost note, la note fantôme qui aurait dû être jouée, qui ne l'est pas, mais qu'on entend quand même... Oui, à ce moment précis, ce nom, ce visage: c'est bien lui qui m'avait envoûté il y a plus de 15 ans de ça, en 1985 lors d'une émission de Bernard Pivot. À cette époque je ne comprenais pas trop la portée de la discussion qui value à Marc Édouard Nabe bien des déboires. Une phrase retint mon attention, une seule, qui résume assez bien le personnage qu'il est: habité, bouillonant, jouisseur bien vivant. En répondant d'une voix tremblante et avec une fiévreuse énergie hors du commun à Roberts ou à Sportès (je ne sais plus) il déclara:" Mais moi monsieur, quand je lis, je transpiiiiire...! " Rien que ce passage me fit vibrer. J'étais très envieux de pouvoir vivre la même chose lors de mes lectures dans lesquelles j'avais beaucoup de mal à rentrer, ne trouvant pas souvent de récits porteurs d'énergie, de récits vibrants, de récits vivants. Je compris sa passion, moi, le passionné ... 

Le lendemain, je fonçai chez un des libraires les plus connus et je me mis en quête d'acheter un livre de Nabe. Il fallait que je ratrappe le temps perdu de mes lectures Nabienne. Le seul disponible immédiatement fut "Nabe's dream". Un pavé de 824 pages en papier Bible. Un cadeau du ciel. Je débutais la lecture de Nabe par le tome 1 de son journal intime, quoi de mieux pour découvrir un auteur ... Le soir même je me lançai dans la lecture avec avidité, passion, fièvre ... Et après avoir beaucoup transpiré au coeur des pages, c'est tard dans la nuit que je me décidai à éteindre la lumière; L'endormissement fut difficile ...! J'avais enfin trouvé l'auteur,que dis-je, l'Écrivain qui allait me faire passer de sacrés moments de délectations de fin gourmet gourmant de livre... J'ai presque tout lu de lui, tout ce qu'il est possible de lire ! J'attaque très prochainement "Printemps de feu" et dans la foulée, j'enchaîne "L'homme qui arrêta d'écrire" (que je possède depuis 2010 mais que j'ai gardé au chaud afin de respecter une chronologie)...

On aime Nabe ou on le déteste semble-t-il ! Ses détracteurs l'ont-ils lu seulement ? C'est le seul écrivain qui me met dans un état pareil à chacune de mes lectures. C'est le seul que je peux relire sans ennuis (3 fois le Régal, 3 fois L'âme de Billie Holiday, j'attaque la 4 ième). Nabe se permet toutes les facéties littéraires, toutes les contestations, toutes les expressions aussi acides soient-elles mais aussi toutes les colorations pleines de poésie et de tendresse. Il y a tout dans son écriture; Nabe, c'est la vie ! Il me fait penser à un standard de Jazz oû les musiciens se succèdent dans des improvisations toutes plus variées les unes des autres. Et ça dure, et ça dure, et on en redemande et après plusieurs écoutes, on découvre encore ! 

Avec Marcel&Alain Zannini-06:13

C'est pour cette raison que je voulais voir les deux réunis et que j'ai fait le voyage rien que pour ça. Marcel que j'ai découvert sur le tard m'a fait réellement découvrir son fils...Depuis je ne peux plus faire sans eux: Les Zannini font parti de ma vie !

Une petite virée au Petit Journal St Michel s'imposait.

J'ai réservé ma soirée quelques mois plus tôt via le fax en demandant précisément au patron (Très sympathique) du Club de Jazz de bien me positionner non loin des musiciens sans être sûr que je verrai le père et le fils réunis. Dans une interview télévisée, Nabe avait répondu qu'il accompagnait son papa une fois par mois dans un club Parisien (ça fit TILT!).

Le petit Journal St Michel est un lieu atypique qui fleure bon la grande époque des clubs de Jazz. Idéalement placé, j'attendai avec impatience l'arrivée des musiciens.Au moment où j'attaquai mon entrée, je vis entrer en scène Marcel Zanini accompagné de ses musiciens et de son fils Alain (Marc Édouard Nabe)... D'emblée, c'est parti sur les chapeaux de roues avec du swing, de la pulse Jazz, du décalage subtil que seuls les amoureux de cette musique peuvent comprendre ! Il y eut quelques moments exceptionnels où tout semblait léger, planant, envoûtant ! Les musiciens ont tenus leur rôle avec brio...Marc Édouard Nabe impeccable à la guitare rythmique au son très mat, apportant une rondeur et une chaleur sur chaque morceau. De joyeux chorus bien distillés par les artistes et un Marcel Zanini impeccable derrière sa clarinette et son sax Ténor. Imaginez un peu, le monsieur va fêter bientôt ses 90 ans ...Tout simplement époust-soufflant !

DSC09643.JPG

Cerise sur le gâteau, j'eus droit de prendre une photo après avoir reçu l'autorisation de Marcel et Marc Édouard Nabe me fit l'honneur de répondre à ma sollicitation alors qu'il était entouré de ses proches...L'espace d'un échange éphémère, je lui racontai comment j'avais été amené à le connaître et pourquoi il était indispensable que je vienne les voir réunis autour du Jazz... 

Un moment délicieux gravé à jamais dans ma mémoire...une tranche de vie éphémère vécue avec une telle intensité pour moi, qu'elle sera infiniment présente ...

L'infini est dans l'éphémère ...

LL

 

 

Petit ajout: La photo prise avec Marcel et alain Zanini a autant d'importance pour moi que celle prise un certain mois d'août 1955 pour Marcel Zanini. En effet, sur ce clichet noir & blanc, on peut voir Marcel Zanini en très bonne compagnie dans une rue de New-York; King Pleasure, James Moody, Clifford Brown et Billie Holiday (rien que ça). Photo présente dans le livre de Marc-Édouard Nabe "L'âme de Billie Holiday" , que l'on peut , je pense, trouver en cherchant sur le net. Imaginez un peu, Marcel Zanini qui est allé vivre pleinement sa passion pour le Jazz dans la ville où tout se passait. Durant 4 ans, il a vu jouer et rencontré parfois les plus grands artistes de la grosse "pomme bleue"...




Partager cet article

Repost 0

commentaires

tilly 03/07/2013 21:45


présent ? non...
présente ? peut-être, je n'en manque pas beaucoup, c'est vrai !


je viens de voir que Nabe avait mis en ligne le catalogue des tableaux (portraits) qu'il expose en ce moment à Aix (jusqu'au 31 juillet), il y a aussi du jazz là-dedans
http://www.marcedouardnabe.com
http://www.marcedouardnabe.com/tableaux/


 

LL 03/07/2013 22:20



OK ! Je n'en demanderai pas plus ! (hihihih)-Quelle chance de pouvoir venir dans ce lieu assez souvent.


Oui, j'ai reçu l'info hier concernant Nabe (je suis abonné à son site car client)...Il y a réellement de beau tableau , des visages particulièrement expressifs ...Un CHE me tenterait bien mais ce
n'est pas dans mes moyens !



tilly 03/07/2013 21:08


bravo pour cet article personnel et chaleureux qui rend formidablement bien l'ambiance des mardis-Zanini au PTJSM !
et sur la photo, en bonus dans le fond : Odile et Pierre Etaix ;)

LL 03/07/2013 21:27



Merci Tilly. Peut-être étiez-vous présent ce soir là ? J'ai oublié de mentionner les forts belles interventions chantées d'Odile. Et je me doutais bien que le monsieur était assez connu mais je
n'ai pas été capable de lui demander qui il était (timidité quand tu nous tiens)...


J'ai passé une super soirée en effet !


 


LL



seguin 01/07/2013 11:55


Mon Lolo, la chair du mythe est meilleure que son image, mais jamais ne l'efface...  

LL 01/07/2013 12:06



Merci Thibaut pour cet éclairage !



Présentation

  • : Laurent LASSERRE le blog
  • Laurent LASSERRE     le blog
  • : Bienvenue à toutes et à tous dans mon univers. Ici, ce sera parfois journalistique, physique, artistique, poétique, métaphysique,amouristique, vélocipédique... Mais ça se veut surtout Créatistique
  • Contact

Archives

Faut Que J'vous Dise

  • Me revoici me revoiça
    Très prochainement, un petit article sur un grand sportif au grand coeur. La nouvelle interface moins sexy de overblog et des préoccupations autres m'ont tenues écarté de mon Blog mais je refais surface et j'espère de nouveau publier des articles plus...
  • La DER à MOGA (ex Musard)
    Quand on évoque une dernière fois, quelle qu'elle soit, ce n'est jamais amusant. Parfois, ça sent le sapin. En l'occurrence, c'est d'une entité qu'il s'agit puisqu'ici, je vais vous parler de ce dernier match qui va se dérouler samedi 9 mai 2015 au stade...
  • Je vais revenir !
    Oui, je vais revenir écrire quelques bafouilles. J'en ai très envie car la création littéraire me manque. Ces derniers temps, j'étais beaucoup trop occupé à d'autres labeurs... Je pense faire très bientôt un texte sur l'art et la manière de danser toutes...
  • Société de Merde
    Société de merde, tu ne m'auras pas, saloperie ! Je me construis de plus en plus fort, je résiste depuis des années et bientôt, j'aurai gagné...Je le sais ! Et rien que ça, ça me donne une force comme vous ne pouvez pas imaginer ... Je suis heureux et...
  • Le Grand défi Bouffe.
    Ça y est, je l'ai fait ! Je veux dire par là, je me suis laissé tenter par le défi du Big Daddy. Le Big Daddy: qu'est-ce que c'est ? C'est un méga Hamburger tellement haut que de compter les étages de viande, ça donne le vertige. Enfin, c'est l'estomac...
  • La révolution Française: c'est ça !
    Oui, c'est ça ! C'est la musique d'Albert Ayler dans toute sa puissance évocatrice. Écoutez cette marseillaise, elle ne va, vraisemblablement pas vous laisser indifférent...Elle va, pour nombre d'entre vous, vous dégoûter, vous écoeurer, vous faire réagir...
  • Championnat de France de vélos couchés
    Départ des Championnats de France sur route - Malestroit 2014- Et oui, depuis quelques mois j'ai choisi de basculer de 90 ° pour mon activité favorite: le vélo ! Complètement galvanisé par cette approche novatrice, pour moi (le vélo couché existe depuis...
  • La nature reprend ses droits
    Non loin du centre ville de Bordeaux, il y a un quartier qui a subi un lifting important. Des routes ont changé d'orientation, d'autres ont été abandonnées, des panneaux ont été oubliés (ou volontairement laissés en place) et, la nature a repris ses droits......
  • 30 ans plus tard !
    On est toujours là, fringant, souriant et joyeux ... Vos commentaires seront les bienvenus !(sur mon blog aussi: cliquez sur "déposer sa bafouille" en dessous de la photo) Voici la photo de ma page d'accueil en grande taille pour voir plus de détails...Qu'est-ce...
  • Le changement, c'est pour bientôt !
    Deux nouvelles photos en curiosités et en Métallerie et , bientôt, la photo des 30 ans...Une bien bonne rigolade avec mon cousin...C'est en préparation ! à + LL